Protégeons notre PLAAANETE

Comment réduire notre empreinte numérique au quotidien ?

Nous polluons tous les jours, que ce soit en conduisant une voiture, en achetant un smartphone neuf et même en recevant des mails ! Mais comment réduire notre empreinte numérique au quotidien ? SMAAART vous donne ses astuces.

Les principaux acteurs de notre empreinte numérique

Les e-mails

Commençons par expliquer le trajet d’un mail :

En effet, le parcours d’un seul mail est assez étonnant. Le mail est réceptionné et traité par un data center. Cette action est répétée plusieurs fois, dans différents datacenters. Finalement le destinataire reçoit un e-mail. 

Cependant ce n’est pas un e-mail qui est envoyé par jour, mais bien 319,6 milliards dans le monde, en 2021. Chacun émet en moyenne 4 g de CO2, c’est le même bilan carbone qu’une ampoule basse consommation allumée pendant 6 minutes. A cela, on peut additionner jusqu’à 35 g de CO2, si il contient une pièce jointe volumineuse.

Un bilan carbone élevé, d’autant plus que le pourcentage de e-mails jamais ouvert, s’élève à 60%. Sans parler du volume qu’occupent les SPAMS, dans nos boîtes mails.

Quelques petites astuces pour réduire son empreinte :

  1. Trier ses e-mails
  2. Supprimer les e-mails filtrés et nettoyer les conversations
  3. Une fois filtrés, sélectionnez les e-mails que vous souhaitez supprimer, et cliquez
  4. Vider la corbeille Limiter la réception d’e-mails indésirables
  5. Adopter de bonnes pratiques en :
  • Limitant le nombre et le poids des pièces jointes 
  • Limitant le nombre de destinataires.
  • Limitant la taille de la signature

Grâce à ces bonnes habitudes, nous allongeons la durée de vie de nos appareils, tout en polluant moins !

Les réseaux sociaux

Nos réseaux sociaux sont également une source de CO2. Chaque information et méta donnée est stockée dans des datacenters, bien souvent alimentés par des énergies fossiles. Les applications telles que tiktok, instagram et bien d’autres encore, sont classées parmi les plus énergivores. 

Comment ? Et bien, en utilisant les réseaux sociaux, des métadonnées (géolocalisation, horaires et durées de connexion, activités etc… ) sont créées et donc stockées. 

Ainsi Facebook compte plus de 645 millions de kg de CO2 émis par an.

Il est peut être alors intéressant de prendre conscience de sa consommation des réseaux sociaux depuis son smartphone. Puis, de nettoyer nos réseaux, d’autant plus que cela nous permettra de libérer du stockage et mieux maîtriser notre présence sur internet.

Les smartphones et ordinateurs

Nos gadgets électroniques font également partie des acteurs de nos émissions de gaz à effet de serre. Cela passe par les applications et les fichiers que nous n’utilisons pas, qui consomment quand même de la mémoire, de la puissance et de la bande passante. Les supprimer peut permettre à nos smartphones ou nos tablettes de gagner en performance. 

Idem pour nos e-mails, supprimer les messages, contenant des pièces jointes, notamment dans nos applications de messagerie (messenger,…) ainsi que lancer les mises à jour, rallongera la durée de vie de nos appareils.

Une des meilleures façons de réduire son impact CO2, est de donner une seconde vie à ses produits électroniques. 

Ainsi, vous pouvez adresser vos téléphones usagés via la rubrique «Revedndre » sur le site de SMAAART.

Et oui, seulement un smartphone reconditionné, permet d’économiser à lui seul:

  • 83 kg de CO2
  • 259 kg de matières premières
  • 80 m3 d’eau

Dans le cas où il ne peut pas être reconditionné, il sera démantelé et dirigé vers les filières françaises de recyclage, et ses matières pourront être revalorisés

SMAAART participe au Cyber Clean Up Day

Chez SMAAART nous sommes pour le nettoyage de données. Ainsi nous avons créé un évènement à l’occasion du Cyber world clean up day avec les entreprises Ovea, Cap & Cime, BLB Vignobles et Innotec.

Soit déposer vos téléphones dans les bornes de collecte situées dans votre entreprise.

En seulement une semaine, l’opération a permis d’économiser:

  • 2 201 kg de CO2
  • 6 734 kg de matières premières
  • et de collecter 26 téléphones 

Un bilan qui fait la différence, une prise de conscience des employés, pour changer nos habitudes à l’égard du numérique.

Soyez vous aussi au coeur de notre mission commune, aidez l’environnement !

Jacqueline Pistoulet