Digital-Cleanup-Day-numérique-responsable

Digital Cleanup Day : Offrir une seconde vie aux appareils numériques

Chaque année, en France et partout dans le monde, est organisée une journée spécialement dédiée au “nettoyage numérique”. Avec l’objectif de sensibiliser au numérique responsable, cette journée est axée autour de deux thématiques. La première consiste à faire changer les habitudes en matière de gestion des données numériques. La seconde a pour but d’inciter à réduire la consommation d’appareils numériques.

A l’occasion de cette journée, SMAAART s’est associé avec le Groupe Isia pour sensibiliser les collaborateurs des entreprises voisines sur l’empreinte environnementale du numérique.

Cet article est l’occasion de revenir avec vous sur les thématiques abordées.
Au travers d’un VRAI ou FAUX, découvrez ce qu’il y a à savoir sur l’impact du numérique !

La fabrication de nos appareils numériques : une étape coûteuse pour notre planète ?

75% de l’empreinte environnementale du numérique provient de la fabrication des appareils

C’est VRAI !

Et oui, 3/4 de l’empreinte environnementale du numérique, comprenant les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’eau et de ressources, provient de sa fabrication. Cela peut sembler surprenant, mais cela est bien réel.

Chaque étape de fabrication, depuis l’extraction des matières premières jusqu’à l’assemblage final, génère une grande quantité d’émissions et de déchets.

Source : Feuille de route numérique et environnement, Ministère de la Transitions écologique et de la Cohésion des territoires/Ministère de la Transition énergétique (2022)

Chaque français possède en moyenne 9 équipements connectés

C’est à nouveau une affirmation VRAIE

Des smartphones aux tablettes en passant par les ordinateurs portables et les montres connectées, nos foyers regorgent d’appareils numériques. Chaque appareil nécessite des ressources précieuses pour sa fabrication, ainsi que de l’énergie pour son utilisation quotidienne.

Source : Numérique responsable : et si nous adoptions les bons réflexes ?, ADEME (2022)

150 kg de matières premières doivent être extraites pour produire un ordinateur portable de 2,5kg

Cette fois-ci, c’est FAUX.

La production d’un ordinateur portable nécessite l’extraction de pas moins de 380 kg de matières premières. Cela comprend une variété de minéraux et de métaux précieux, et cela s’accompagne évidemment d’un coût élevé pour l’environnement. Cela contribue à la dégradation des écosystèmes naturels et nécessite également d’importantes quantités d’eau et d’énergie.

Source : ADEME – ÉVALUATION DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL D’UN ENSEMBLE DE PRODUITS RECONDITIONNES – septembre 2022

L’utilisation de nos smartphones, tablettes et ordinateurs : vers une mode de plus en plus éphémère ?

La durée de vie moyenne d’utilisation d’un smartphone en France est de moins de 18 mois

Cette affirmation est (heureusement) FAUSSE !

Toutefois, il est à noter que les français utilisent en moyenne leurs smartphones 2 à 3 ans seulement.

Plus précisément, 9 français sur 10 renouvellent leurs appareils alors qu’ils fonctionnent encore. Et oui, 88% des Français changent de téléphone portable tous les deux ans, alors que l’ancien fonctionne encore.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce changement répété d’appareils électroniques. Plus que tout, il s’agit d’obsolescence psychologique. Celle-ci est causée par le renouvellement rapide des gammes, les effets de mode, etc.

Sources :
Le coût environnemental du numérique augmente, Numérique et éthique (2018)
Les impacts du smartphone, ADEME (2019)
Renouvellement des terminaux mobiles et pratiques commerciales de distribution, Arcep (2021)

46 000 000 de téléphones dorment dans les tiroirs des français et ne peuvent pas être réemployés

Cette fois-ci, cette information est bel et bien VRAIE.

Vous savez ce moment où vous décidez de changer votre fidèle téléphone pour un modèle plus récent. Vous vous dites alors “je vais garder mon ancien de côté, au cas où il pourrait servir à nouveau !”. Et puis finalement, vous oubliez votre ancien compagnon dans votre tiroir.

Vous n’êtes pas seul(e) à vous être fait ces réflexions et à vous être fait avoir. Le stock de téléphones que nous gardons dans nos tiroirs en pensant qu’ils vont pouvoir nous resservir, est un gisement de matières premières et de métaux rares immobilisés qui ne peut pas réemployé, ni recyclé.

Source : Ecosystem – Etude 2023 sur le stock de téléphones portables

50% des produits stockés sont encore en état de fonctionnement

Cette phrase est FAUSSE.

Ce ne sont pas moins de 3 produits sur 4 qui sont stockés alors qu’ils sont encore en état de fonctionnement.

Toutefois, pour qu’un produit puisse avoir une 2ème, voire une 3ème vie, il faut qu’il soit collecté au plus proche de son usage. C’est pour cette raison qu’il est important de le remettre dans le circuit du réemploi dès que nous le remplaçons et de ne pas le stocker dans un tiroir.

Source : Ecosystem – Etude 2023 sur le stock de téléphones portables

La fin de vie : et après, que deviennent nos appareils numériques ?

Le taux de collecte des déchets d’équipements électriques et électroniques en vue d’un recyclage s’élève à 46%, au niveau mondial

C’est encore une fois une MAUVAISE REPONSE

En réalité, seuls 17% des déchets d’équipements électriques et électroniques sont collectés en vue d’un recyclage.

Source : The Global E-waste Monitor 2020, Unitar (2020)

Les déchets d’équipements électriques et électroniques qui n’ont pas fait l’objet d’un recyclage sont incinérés

Cette réponse est VRAIE, mais incomplète.

En effet, ces déchets sont à la fois enfouis, incinérés et gérés par des circuits illégaux.

Il est à noter qu’au moins 60% des déchets électroniques sont gérés par des circuits illégaux. Ils sont souvent retraités dans des conditions humaines et environnementales désastreuses pour en extraire quelques éléments de valeur avant d’abandonner les restes souvent toxiques dans les décharges sauvages.

Source : The Global E-waste Monitor 2020, Unitar (2020)

Digital Cleanup Day… et après ?

À l’issue de la session de sensibilisation organisée à l’occasion du Digital Cleanup Day, les collaborateurs de la Zone des Avants ont été invités à apporter leurs appareils numériques usagés dans les locaux du Groupe Isia.

Durant 1 semaine, les collaborateurs des entreprises voisines de SMAAART, les membres de la Communauté de Commune du Grand Pic Saint-Loup et de la Ville de Saint-Mathieu-de-Tréviers se sont mobilisés ! 95 équipements numériques, dont 20 ordinateurs, téléphones et tablettes ont été collectés.

Nous les avons ensuite récupérés afin de les reconditionner ou de les réorienter vers le recyclage. Offrir une seconde vie à ces 20 équipements permettrait d’économiser environ 1364 kg de CO2 et 5830 kg de matières premières par rapport au neuf (1) !

Ces chiffres ne vous parlent peut-être pas… Alors, pour vous aider à y voir plus clair, vous pouvez considérer que 1364 kg de CO2 représentent environ 14,7 % de l’empreinte carbone annuel d’un citoyen français (2).

Collecte d'appareils numériques et émissions de CO2

Tous ces constats soulignent l’importance cruciale de repenser notre manière de produire et de consommer des appareils numériques.

Pour réduire notre impact numérique sur l’environnement, plusieurs pistes peuvent être envisagées.

En favorisant l’économie circulaire et le réemploi, SMAAART se positionne comme une alternative responsable permettant d’allonger la durée de vie des appareils numériques. Gardez bien en tête qu’avant l’étape de recyclage, votre matériel (téléphone, tablette, ordinateur) peut être réemployé !

Ne laissez plus vos téléphones ou ordinateurs dormir dans vos tiroirs : revendez votre équipement avec SMAAART.

Pour en savoir plus sur cette journée, vous pouvez vous rendre directement sur le site du Digital Cleanup Day.

(1) Estimation calculée en fonction du rapport de l’ADEME – Evaluation de l’impact environnemental d’un ensemble de produits reconditionnés (2022) – et du nombre de smartphones, tablettes et ordinateurs collectés.

(2) Impact CO2

About the author